Taijiquan Class Taijiquan Class 2

Taijiquan (taï chi chuan)

Le taijiquan est une ancienne méthode chinoise de self-défense, une discipline de santé et un art du mouvement basé sur les principes du yin et du yang et du taoïsme. Une pratique régulière et intensive du taijiquan a une influence positive sur la santé et permet d'atteindre une relaxation profonde. Toutefois, ce n'est pas une forme de relaxation passive : vous apprenez à bouger de façon relâchée, détendue et harmonieuse, mais le processus d'apprentissage requiert beaucoup d'effort et de patience et l'entraînement est par moments exigeant pour les jambes !

1. L'aspect santé, relaxation, bien-être

Le taijiquan consiste à exécuter lentement un enchaînement de mouvements doux et liés, que l'on appelle la forme, en harmonie avec la respiration. Avec les années, la forme s'exécute de plus en plus lentement ce qui provoque un ralentissement de la respiration, permettant d'atteindre un état profond de relaxation et de méditation. Plus on se détend, plus on arrive à faire circuler l'énergie interne (le qi ou chi) dans le corps. Les blocages et la stagnation de l'énergie sont causés par des tensions physiques. Si l'on arrive à enlever ces tensions, l'énergie peut circuler librement dans le corps, ce qui renforce notre système immunitaire et freine le processus de vieillissement. Le taijiquan améliore aussi considérablement le sens de l'équilibre, ce qui est important pour tous, mais en particulier pour les aînés. Pratiquer le taijiquan de manière intensive peut non seulement nous apporter un meilleur équilibre physique, mais aussi un meilleur équilibre mental et émotionnel et peut, même en dehors des entraînements, apaiser notre mental et garder notre esprit tranquille. Tout ceci constitue le côte yin du taijiquan. L'aspect martial est considéré comme le côté yang de l'entraînement.

2. L'aspect martial

A l'heure actuelle, le taijiquan est presque exclusivement pratiqué en tant que méthode de relaxation et de santé, ce qui ne représente que l'aspect yin du taijiquan. L'aspect yang, le martial, n'est presque plus pratiqué. Toutefois, la connaissance des applications martiales stimule considérablement l'intention avec laquelle on guide le qi (l'énergie interne) ce qui amplifie les immenses bienfaits sur la santé que l'on attribue au taijiquan.